Pour vous inscrire
à la newsletter,
envoyez-nous votre e-mail
en cliquant ici !

©2007-2011 - StNicolasenForet.com - Tous droits réservés.
Avec l'aimable autorisation de la Ville de Hayange. Ce site Internet sur St-Nicolas-en-Forêt est créé de manière bénévole et indépendante de la mairie de Hayange. Nous nous efforcons au maximum de vous proposer un contenu objectif en respectant chacun. Si toutefois un article, une brève ou une photo peut, selon vous, nuir à votre image ou à votre personne, consultez notre charte "Nicoforestier positif".

NEWS | DOSSIERS | INFOS PRATIQUES | ARCHIVES | NEWSLETTER

DOSSIER
M.le Maire présente le St-Nicolas
de 2010-2015 (2010)



M.le Maire et 4 de ses adjoints face aux habitants de St-Nicolas-en-Forêt.


Le 27 avril 2010, les Nicoforestiers avaient rendez-vous avec leur Maire, M.Philippe David, pour une réunion sur les nouvelles constructions du quartier. Sous un soleil lumineux, les habitants de l'ancien village, rattaché à Hayange depuis 1970, se sont déplacés en masse vers la Salle-des-Fêtes.

Le premier dossier évoqué durant cette réunion est celui des routes du quartier. Monsieur le Maire annonce avoir déposé deux dossiers de demande de subvention, le premier pour St-Nicolas-en-Forêt, qualifié de prioritaire, le second pour la Cité Bellevue. C'est ce deuxième dossier qui a été validé par les subventionnaires : l'Etat, la région Lorraine, le Conseil Général de la Moselle ainsi que l'Union Européenne. Le dossier St-Nicolas-en-Forêt est donc toujours à l'étude, pour un montant global de 6 à 7 millions d'Euros.

M.David a ensuite abordé les nouvelles constructions et aménagements de St Nicolas. « Depuis les dernières années, la place Bonnet est une verrue pour le quartier », c'est la raison de son réaménagement total.


Image d'illustration du nouveau centre-commercial (non officiel)
 
 
D'abord, dans le bâtiment de l'annexe-mairie (celle construite en 2005, ndlr), un commerce de proximité devrait ouvrir avant l'automne, sous enseigne « Petit Casino » (Groupe Casino), ainsi qu'un bar, un dépôt de pain et éventuellement un salon de coiffure. M.le Maire remercie au passage le pharmacien, seul commercant actuellement implanté sur St Nicolas, ce qui est essentiel au développement du quartier. Les travaux du centre commercial débuteront en juin ou juillet pour une ouverture prévue avant le 15 septembre 2010, date de l'inauguration de la Maison de retraite.

Concernant ce nouvel établissement médical, M.le Maire (également président du Conseil d'Administration d'Alpha Santé) précise que la Ville de Hayange a offert le terrain pour la construction de cette maison de retraite sur notre territoire.

Les travaux de la résidence « Les Terres de Haut », qui ne fait pas l'unanimité ont commencé la semaine dernière, c'est , selon le Maire, un besoin pour St-Nicolas-en-Forêt, qui a le mouvement de populations le plus faible de Hayange. A noter qu'au rez-de-chaussée de cette résidence seront aménagés 5 logements F2 appartenants à Alpha Santé, qui permettront à cinq couples de vivre, en indépendance de l'Ehpad, tout en restant proche de l'établissement de soin.

Parallèlement à ces travaux, l'ancienne Ecole maternelle des Vosges sera également rénovée dés cet été, afin d'héberger une salle de réunion, d'environ 60m2 destinée aux associations locales (retraités, FCPE...), une salle pour l'ASSN et les Ateliers Municipaux. La fin des travaux de l'ancienne école sont prévus pour septembre / octobre 2010.

Après cet état des lieux et les projets de la Ville, le Maire se pli au jeu des questions-réponses.

Un homme évoque son attachement à la Place Bonnet, qui est aujourd'hui défigurée, on apprend alors que celle-ci va être entièrement réaménagée, outre la construction de l'Ehpad, des « Terres de Haut » et l'instauration du nouveau commerce, le parc sera entièrement rénové, avec de nouvelles plantations, la mise en place de bancs et d'éclairage. Le stationnement sera lui aussi entièrement revu pour faire face à l'affluence des nouveaux habitants. Ce projet verra le jour d'ici 2 à 5 ans.

Image d'illustration de l'Ehpad terminée (Ville de Hayange / Alpha Santé) 

Un comité d'habitants de la rue Charles Gambier s'est réuni ce lundi soir pour mettre en commun les problèmes qu'ils rencontrent au quotidien. Parmi les sujets évoqués, les nuisances du chantier d'Alpha Santé, avec du bruit même le samedi, des camions bloquant la route chaque jour, des bouts de polystyrène s'échappant dans les jardins voisins... Les habitants de la rue voudraient également la mise en place de ralentisseurs et l'instauration d'un sens unique sur cette rue. Ils regrettent aussi l'absence de parcs de jeux : un seul parc, dégradé et minuscule derrière l'ancienne garderie. Enfin, le comité d'habitant dit son mécontentement quant à toutes les constructions de la Place Bonnet, ils auraient aimé être consulté avant le gel des projets. M.David répond que la Lorraine est la région qui propose le moins de chambres pour les personnes âgées : 105 chambres pour 1000 personnes, contre 140 pour 1000 dans les autres régions, et qu'il faut donc réagir face à ce chiffre. Si les Nicoforestiers auraient été consultés, « Ils auraient refusés.[...] J'ai pris mes responsabilités ». A propos des nuisances dûes aux travaux, c'est une contrainte nécessaire, jusqu'au 15 septembre. Le Maire n'a pas été informé du bruit certains samedis matins (dés 6.30), sans quoi il aurait réagit. Concernant les aires de jeux, le souci principal de la Mairie est de garder des espaces verts, mais partout où des city-stades ont été construits, à la demande de la population, les gens viennent ensuite se plaindre du bruit et des dégradations, c'est la raison pour laquelle la mairie n'est plus favorable à leur construction. Une dame rétorque « Mais non, nous voulons des jeux pour les petits enfants ... ». Le Maire réplique « Ah non, les jeux pour les petits, je ne peux pas. Le principe de précaution est trop important » M.David nous explique que la législation stipule qu'un sol en caoutchouc doit être mis en place et des contrôles très réguliers doivent avoir lieu. En cas d'accident, le Maire est responsable, son but est d'enlever tous les jeux pour enfants sur la commune de Hayange. « Je ne veux pas finir en prison » conclut M.David. Pour des ralentisseurs rue Charles Gambier, « On ne peut pas mettre des ralentisseurs partout, la circulation c'est du civisme, c'est aux gens de faire l'effort »..



Autres points abordés lors de la réunion.

Procédure judiciaire
La Mairie est en procédure judiciaire avec l'ancienne boulangerie de St-Nicolas, car celle-ci bloque le projet de rénovation de la Place Bonnet (destruction des anciennes cellules commerciales).

Pelouses non tondues à St-Nicolas
« Les pelouses sont compliquées à entretenir, c'est pour cela que la Ville vend volontiers les délaissés de gazons. Hayange est composé de 59km de routes et de trottoirs à entretenir, le personnel ne peut pas être partout et certains secteurs ne sont pas prioritaires »

Danger à l'Ecole du Jura
Une dame demande « Avez-vous un projet à l'école du Jura, concernant la pente d'accés. Les enfants tombent car il y a des trous importants ». Le Maire « n'a pas eu connaissance de ces soucis, il faut avertir le service technique ».

L'ADSL
Un habitant demande si tout St-Nicolas-en-Forêt aura un jour l'ADSL. La responsable de la Communication, intervient en précisant n'avoir pas de réponse à donner car la Mairie n'a pas la compétence de solutionner ce problème. Le Maire reprend la parole en expliquant qu'à la suite de la construction du Viaduc de Hayange, dans les années 1970, c'est l'Etat qui a financé la mise en place des réseaux câblés de la ville. Ils ont ensuite été cédé à TDF, puis à France Télécom, et enfin à Numericable. A ce jour, cette société est propriétaire du réseau, qu'elle délaisse et refuse de céder à la Ville de Hayange. Des habitants surenchérissent « Moi, à la rue de la clairière, j'ai l'Internet le jour,mais dés que les lampadaires s'allument, là plus rien ne marche! » « C'est pareil au Boulevard du Jura » réplique une habitante. Visiblement déstabilisé, le Maire propose une solution « Choisissez entre Internet ou l'éclairage public », on vous coupe les lumières si vous préférez. Alors que la salle se dissipe, un agent specialiste des réseaux électriques intervient. « Oui, c'est vrai que l'éclairage intervient sur les lignes de France Télécom, cela créé un champ magnétique qui fait disjoncter l'Internet , mais c'est de la faute de France Télécom, leur signal est trop faible ».

La surconstruction sur le quartier
M.le Maire déclare « C'est de la faute de Batigère et des privés ». « La ville veut garder les forêts, les arbres, on rachète des terrains pour éviter de nouvelles constructions barbares... ». Un homme coupe M.David « Oui, mais qui signe les Permis de construire? » Le Maire répond alors qu'il est contraint à un plan d'occupation des sols, et s'il n'accorde pas un permis de construire, l'affaire est portée au Tribunal Administratif, qui donnera le plus souvent raison au demandeur, la Mairie devant en plus payer un dédommagement. « Aujourd'hui, malheureusement, les gens vendent leur jardin pour construire dessus, on en est là! » Une des solutions pour réguler ces surconstructions, c'est le Plan Local d'Urbanisme (PLU), la Mairie y travaille.