Pour vous inscrire
à la newsletter,
envoyez-nous votre e-mail
en cliquant ici !

©2007-2011 - StNicolasenForet.com - Tous droits réservés.
Avec l'aimable autorisation de la Ville de Hayange. Ce site Internet sur St-Nicolas-en-Forêt est créé de manière bénévole et indépendante de la mairie de Hayange. Nous nous efforcons au maximum de vous proposer un contenu objectif en respectant chacun. Si toutefois un article, une brève ou une photo peut, selon vous, nuir à votre image ou à votre personne, consultez notre charte "Nicoforestier positif".

NEWS | DOSSIERS | INFOS PRATIQUES | ARCHIVES | NEWSLETTER

A LA UNE
Construction d'une antenne relais
au Bout-des-Terres


C'est avec surprise que les Nicoforestiers ont découvert, en automne 2011, le panneau légal annoncant la construction prochaine d'une antenne-relais au Bout-des-Terres, suivez sur cette page la présentation du projet et l'évolution de la construction.

Présentation du projet
C'est le 4 octobre 2011 que Philippe David, Maire de Hayange, a validé l'accord de construction demandé par la société Bouygues Télécom. L'antenne-relais sera construite courant 2012, le complexe sera composé du pylone proprement dit, d'une hauteur de 35 mètres et d'une zone technique.


L'antenne-relais sera construte sur le lieu dit "la côte de Morlange", non loin de l'antenne radio/TV déjà présente. Elle sera dédiée à la téléphonie mobile. Des relais et antennes d'autres types sont déjà présents sur le plateau Nicoforestier, au sommet du château d'eau (radiotéléphonie), sur le toit de l'église et du centre de loisirs (source : Agence Nationale des Fréquences).


L'avis des Nicoforestiers

"On regrette d'apprendre qu'un tel projet est en cours par un vulgaire panneau, on aurait aimé un petit article dans Hayange Infos, ou une réunion publique pour nous le présenter..."

"J'habite juste en face du Bout-des-Terres, avec tout ce qu'on entend sur les antennes-relais, on ne sait pas trop quoi penser, bien sûr on utilise notre téléphone portable tous les jours, mais on aurait besoin de connaître les vrais risques".

"D'après ce que j'ai compris, l'antenne sera construite au fond du Bout-des-Terres, donc si ca peut nous permettre d'avoir un meilleur réseau, ça n'est pas une si mauvaise nouvelle que ça ! C'est loin des habitations"

"On construit n'importe comment, on coupe les forêts et maintenant on nous met les antennes-relais ici, décidément St Nicolas est méprisé, vous verrez, maintenant qu'ils ont réussi à tuer l'ASSN Football, ils construiront des résidences sur le terrain, j'en mets ma main à couper et pour nos routes, là rien ne bouge."


"Bientôt notre ADSL ira vite? Ah non, c'est pour les téléphones..."

Pour Bouygues Télécom,
"A ce jour, les autorités sanitaires ne retiennent pas l’hypothèse d’un risque sanitaire pour les riverains d’antennes-relais.

Dans son communiqué de presse du 15 octobre 2009 émis suite à la publication de l’expertise collective de l’AFSSET portant sur les radiofréquences, la ministre de la santé et des sports, la secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique, la secrétaire d’État chargée de l’écologie déclarent :

« Les ministres relèvent que l’analyse des études les plus récentes confirme … que l’exposition du public aux champs électromagnétiques de radiofréquences due aux antennes relais de téléphonie mobile n’engendre pas de risques sanitaires identifiés pour la population riveraine. »

Bouygues Telecom fait procéder régulièrement à des mesures de champs électromagnétiques autour de ses antennes relais. En 2010, Bouygues Telecom a pris en charge 703 mesures : 100% des niveaux mesurés sont nettement inférieurs aux valeurs limites en vigueur.
"

 

Télécharger la plaquette sur les émetteurs par l'Association Française des Opérateurs Mobiles.

La construction en images
Prochainemenent en ligne.