Pour vous inscrire
à la newsletter,
envoyez-nous votre e-mail
en cliquant ici !

©2007-2011 - StNicolasenForet.com - Tous droits réservés.
Avec l'aimable autorisation de la Ville de Hayange. Ce site Internet sur St-Nicolas-en-Forêt est créé de manière bénévole et indépendante de la mairie de Hayange. Nous nous efforcons au maximum de vous proposer un contenu objectif en respectant chacun. Si toutefois un article, une brève ou une photo peut, selon vous, nuir à votre image ou à votre personne, consultez notre charte "Nicoforestier positif".

AVANT ST-NIC' | LES CONSTRUCTIONS | LES AMELIORATIONS | HAYANGE | MILLENIUM | DOSSIERS

La fusion avec Hayange

A la fin des années 1960, alors que le village de St-Nicolas-en-Forêt célébrait ses 10 ans d'existence, les responsables de la collectivité se sont aperçus que la situation financière du village s'aggravait d'année en année, par manque de ressources. Sollac a aidé St-Nicolas à hauteur de 300 millions d'anciens Francs entre 1958 et 1968, mais en février 1969, l'équipe municipale a du annoncer aux Nicoforestiers, la mort dans l'âme, que l'équilibre budgétaire de St-Nicolas était impossible à trouver.

En 1970, St-Nicolas-en-Forêt est devenu un quartier de la ville de Hayange. Déjà huit ans aprés la fusion, en 1978, les habitants manifestaient leur mécontentement face à la chute de qualité de vie connue à St-Nicolas durant sa courte indépendance de 1958 à 1970. Les pelouses avaient été livrées à elle-même pendant de longs mois et les travaux d'assainissements indispensables n'ont été fait, qu'en partie, en 1978.

C'était le début d'une longue agonie, les commerces ont fermés les uns aprés les autres, les écoles se sont vidées et transformées en logements. La halte-garderie et la mairie ont également été vendues et transformées en appartements. Une nouvelle annexe-mairie a été construite à l'endroit qui était alors le centre-ville de St-Nicolas et qui n'est plus qu'aujourd'hui qu'une prairie abandonnée, même le monument en mémoire de Edith et Hervé Bonnet est partiellement détruit, les lampadaires sont cassés, les allées goudronnées se sont transformés en chemins dangereux.


Les Nicoforestiers ont perdu leur identité et leur personnalité. L'ancien maire de St-Nicolas-en-Forêt affirme : "J'aurais mieux fait de me casser une jambe lorsque, avec le conseil municipal, nous avons décidé de fusionner. [...] On se sent perdu ici depuis que le centre-ville est à Hayange."



Photos : le centre commercial et la Place Bonnet des années 2000...

L'avenir de l'ancien "centre ville" semble moins sombre avec la construction d'une maison pour personnes agées bâtie en 2009 / 2010 et d'une résidence privée, qui devrait sortir de terre à la fin de l'année 2010. St-Nicolas-en-Forêt a reprit sa fonction première de cité dortoire, un quartier résidentiel vide de vie la journée qui se repeuple le soir venu.

SUITE : DOSSIERS