Il était une fois

St-Nicolas-en-Forêt

ÉPISODE 5 - L'accident d'avion

Publié le 21 avril 2020

Le 2 juillet 1958, un avion de l’Armée Américaine, de type F-100 s’écrase sur le village de Saint-Nicolas-en-Forêt. Au sol, deux enfants sont tués.

Une carte géographique erroné
En constatant une grave avarie sur son avion, le pilote américain, s’est éjecté en dirigeant l’avion dans la forêt. Il atterrit en parachute à cinq kilomètres du village, dans la cour d’une usine. Ce n’est que quelques heures plus tard qu’il apprendra qu’un village s’était construit dans la forêt et que le crash était devenu un drame.

L’avion s’est écrasé entre la chapelle et l’école (à l’emplacement de l’actuelle église). Un immense incendie s’est propagé au domofer voisin.


Placeholder image

L’Abbé Ferry assista à l’horrible scène en voyant les deux enfants Bonnet jouer sur la place puis l’avion s’écraser. Il se jeta dans les décombres de l’accident pour retrouver les enfants, sans se soucier des dangers potentiels. Son courage fût beaucoup apprécié des habitants.
Les secours sont arrivés avec une rapidité méritoire. Les flammes atteignaient plusieurs mètres de hauteur Les corps calcinés des deux enfants furent découverts par les pompiers avant d’être bénis par l’abbé Ferry pour être transportés dans la chapelle. Plus tard, la Place Ste-Rita fut rebaptisée en leur hommage, Place Edith et Hervé Bonnet.

Placeholder image


Placeholder image

Placeholder image

La nouvelle de l’accident fut relatée à travers tout le pays. Deux jours plus tard, un avion de l’Armée de l’Air française s’abattait près de Dijon. Le pilote resta aux commandes pour éviter de tomber sur un village. il mourut carbonisé.

Placeholder image

© 2007-2020 · stnicolasenforet.fr · Tous droits réservés

Avec l'aimable autorisation de la Ville de Hayange. Ce site Internet sur St-Nicolas-en-Forêt est créé de manière bénévole et indépendante de la mairie de Hayange. Nous nous efforcons au maximum de vous proposer un contenu objectif en respectant chacun. Si toutefois un article, une brève ou une photo peut, selon vous, nuir à votre image ou à votre personne, veuillez nous contacter.